Calcul des marches pour escalier : les principales formules.

Dans cet article, nous allons approfondir la question et parler des longueurs et hauteurs typiques d’un escalier standard. Il n’y a pas de nombre standard d’escaliers requis par le code. En revanche, certaines réglementations doivent être respectées en termes de montée et de descente d’escalier. Celles-ci nous donnent une idée précise du nombre de marches dont vous aurez besoin dans une volée. 

De nombreux facteurs sont pris en considération lors de la conception de l’escalier de la maison, tels que le rapport entre la hauteur et la course, la longueur des limons et la hauteur du palier, de la trémie et du plafond. Il est important de se rappeler qu’une volée d’escaliers est une série ininterrompue d’escaliers. Les escaliers, en bois ou autre, qui ont un palier, puis continuent à descendre à un angle de 90 degrés en forme de L ne sont pas considérés comme une « volée » d’escaliers. La forme de la trémie dépend des dimensions des escaliers. 

Pente, largeur de marche et largeur de course

Les trois notions les plus importantes pour les dimensions des escaliers, que ce soit en bois ou en béton, sont la hauteur de la pente, la largeur du giron et la largeur de marche.

Par hauteur de marche d’un escalier, on entend la hauteur de chaque marche. Une hauteur de marche comprise entre 16 et 18 centimètres est perçue comme particulièrement confortable et sûre.
Dans le jargon, les marches d’escalier sont appelées girons. La largeur du giron désigne la surface des marches, vue de côté. En revanche, si l’on regarde la marche du point de vue d’une personne qui utilise actuellement l’escalier, le mot adéquat serait profondeur des marches. 29 centimètres sont considérés comme une bonne valeur d’orientation. 
Le terme « largeur de marche » se réfère quant à lui à la perspective de l’utilisateur de l’escalier et signifie la largeur d’une marche, c’est-à-dire la distance entre les bords gauche et droit de l’escalier. Dans les maisons individuelles, la largeur des marches est généralement comprise entre 80 et 100 centimètres. 

Calculer bien un escalier : les principales formules

Différentes formules aident à calculer les escaliers, notamment les règles de sécurité, de confort et de mesure du pas. Un giron de 17 centimètres de hauteur de marche par rapport à 29 centimètres de largeur de giron respecte ces trois règles.

Calcul de la longueur de marche

Il est très facile de calculer la longueur d’un escalier droit : La largeur du giron multipliée par le nombre de marches. Pour chaque escalier de la maison, il faut toutefois prévoir au moins un mètre d’espace en haut et en bas pour le départ et la sortie. Voici la formule : 

Longueur de marche = largeur du giron x nombre de girons

Calcul du nombre de marches

Pour bien calculer le nombre de marches du nouvel escalier, on divise la hauteur de l’étage par la hauteur de marche souhaitée, c’est-à-dire la hauteur de chaque marche. Pour cela, on arrondit vers le haut ou vers le bas. 

Nombre de marches = hauteur de l’étage / hauteur de la marche

Calculer la hauteur de la pente

Une fois le nombre de marches déterminé, il est possible de calculer la hauteur exacte de la pente de l’escalier. Une hauteur comprise entre 16 et 18 centimètres est considérée comme confortable.

Hauteur de marche exacte = hauteur de l’étage / nombre de girons

Calculer la largeur de marche de l’escalier

La largeur de marche désigne la profondeur d’une marche d’escalier, c’est-à-dire la place dont dispose le pied sur la marche. Il est recommandé d’utiliser environ 29 centimètres. Pour la formule, on a besoin de la mesure du pas, qui est en moyenne de 63 centimètres.

Largeur de marche = 63 centimètres – (2 x hauteur de la marche) 

Comment appliquer la loi de Blondel ?

Voici comment calculer la loi de Blondel pour votre escalier : 2 hauteurs de marches (h) + 1 marche (g) = [60 et 64 cm].

Exemple : h = 18 cm et g = 25 cm 2 x 18 cm + 25 cm = 61.